[Image : Petit logo]
[Image : Leservoisier.com]
Accueil  ››  Généalogie  ›› Plan général de la généalogie

Plan général de la généalogie

Primogéniture mâle et texte détaillé.

Mots clefs : Généalogie 

La présente généalogie est publiée sous sa forme littéraire. En effet, l’extension des branches ne nous permet pas encore de constituer des tableaux généalogiques sur le site internet. Elle peut être appelée à évoluer. Par exemple, en janvier 2004, deux nouvelles branches ont pu être rattachées. C’est pourquoi les chapitres se suivent selon le principe de la "primogéniture mâle".

- L’ordre de primogéniture mâle La primogéniture, c’est l’ordre de naissance, dans une fratrie, des enfants d’un couples. Et Dieu sait si notre famille a eu beaucoup d’enfants ! La primogéniture mâle est un principe successoral qu’on appelle parfois (à tort) la "loi salique" [1]. Puisque notre nom a été transmis le plus souvent depuis des siècles par des hommes, nous suivons ce principe de primogéniture mâle pour notre généalogie.

D’où la distinction entre une branche aînée et une branche cadette séparées depuis le régne de Louis XIV, au XVIIe siècle. La branche aînée (Chapitres I et II) descendent du fils aîné d’André Leservoisier, notre ancêtre commun. La branche cadette (Chapitre III et suivants) descend de son troisième fils.

Appliqué à la généalogie, ce principe indique l’ordre de passage de chacune des branches selon le niveau des degrés. En effet, chaque génération comporte un numéro appelé "degré". Le plus lointain ancâtre constitue donc le premier degré de la généalogie, ses enfants le deuxième degré, ses petits enfants le troisième, et ainsi de suite jusqu’à nos jours. Ces degrés sont notés en chiffres romains : I, II, III, etc. Ensuite, l’ordre de primogéniture remonte les degrés jusqu’à ce que tous les descendants d’une branche apparaissent sur la généalogie. Ainsi, la descendance d’une frère cadet passera avant celle de son oncle,dont le degré est plus petit, et cet oncle passe lui-même avant un grand-oncle, etc. Cet ordre ne peut être suivi que dans la mesure où les informations apparaissent dans la généalogie pour justifier l’ordre. D’où la nécessité d’établir au préalable une généalogie la plus détaillée possible.

- Une généalogie détaillée Dans cette histoire généalogique ont donc été insérés le plus possible d’informations historiques (dates, lieux, métiers, etc.). Ces informations dont le fruit de longues recherches commencées dans les années 1970. Un grand nombre d’informations apparaît donc dans cette généalogie en ligne. Cependant, pour les personnes vivantes, nous avons limité les informations au strict minimun généalogique.

Le droit au retrait ou à la modification d’information concernant des membres vivants de la famille cités dans la généalogie s’applique pleinement et est possible à tout moment ; il suffit pour cela de nous écrire.

À l’inverse, on peut demander à ajouter des informations qui n’apparaissent pas, soit par courriel, soit par lettre, adressée à M. Nicolas Lecervoisier, 6, Val-la-Croix, 91320 Wissous.

À notre connaissance, l’arbre familial comporte actuellement XIII degrés depuis André Leservoisier, qui vivait à l’époque du roi Louis XIII, jusqu’en 2004, année des 600 ans de la famille.


Liens directs vers les branches : [à corriger]

Notes :

[1] La loi salique est en fait le principe d’exclusion des femmes sur un trône, et pas seulement pour le royaume de France.